Protection de la zone naturelle, enquête publique: avis des AVB

L’enquête publique sur la « zone protégée » du Plateau de Saclay est en cours. Je relaye le message des Amis de la Vallée de la Bièvres, dont je soutiens l’action.

Participez à cette enquête publique et relayez notre action en donnant votre avis sur le cahier d’enquête. Dossier accessible dans les des mairies des communes de Buc, Les Loges-en-Josas, Toussus-le-Noble, Jouy-en-Josas, Bièvres, Igny, Vauhallan, Saclay, Palaiseau, Orsay, Saint-Aubin, Gif/Yvette, Villiers-le- Bâcle, Chateaufort, Guyancourt.

Vous pouvez vous inspirer de l’avis de l’association ci-dessous.

Enquête publique sur la zone de protection naturelle, agricole et forestière du plateau de Saclay,  du 12 mars au 14 avril 2012 inclus

La préservation de la vallée de la Bièvre et de son site classé ne va pas sans la préservation des terres agricoles du plateau et la réduction de l’urbanisation prévue sur celui-ci et déjà entamée à grands pas.

Les Amis de la Vallée de la Bièvre sollicite la population pour soutenir son action en relayant la position des associations pendant l’enquête publique.

Motifs

Le périmètre de protection des zones agricoles qui est présenté aujourd’hui est conforme « a minima » aux exigences de la loi (2316 ha dans le projet soumis a enquête contre « 2300 ha au minimum» dans la loi), mais il va fragiliser l’équilibre économique de plusieurs exploitations en supprimant une partie de leurs terres.

Il est essentiel d’aller plus loin pour respecter l’esprit de la loi et garantir la cohérence fonctionnelle des espaces agricoles ainsi que les continuités paysagères du Plateau. Il faut également prendre en compte deux projets de nouvelles exploitations en agriculture de
proximité (maraîchage) aujourd’hui bloqués ou menacés.
Il reste des marges de progrès possible, et les évolutions de ces derniers mois montrent que nos voix peuvent faire une différence ! C’est le moment ou jamais de nous mobiliser pour la préservation des terres agricoles du Plateau de Saclay. Une fois figé, le périmètre ne bougera plus et toutes les terres qui n’en feront pas partie risquent d’être urbanisées sans recours possible.

Argumentaire et points clés du dossier

Les règles de l’étude publique imposent des expressions personnelles (un copier coller du même texte serait considéré comme une expression unique, quel que soit le nombre de contributeurs). Nous vous proposons donc ci-dessous des éléments de lecture du
dossier pour en souligner les enjeux.
Vous pourrez ainsi vous faire votre propre opinion de façon a formuler vos remarques dans
les cahiers de l’enquête publique. Il nous semble essentiel néanmoins qu’apparaissent la
notion de 2500 ha (près de 2700 ha sont cultivés aujourd’hui) et les deux localisations du
point 4.

1°) L’Etablissement public de Paris-Saclay reste dans une interprétation a minima de la loi, éloignée de l’esprit de la loi, qui précise qu’il faut au moins 2300 ha (marge de + 0,7% a ce jour). L’esprit de la loi est d’aller « au-delà de 2.300 ha » de terres agricoles et les associations demandent 2.500 ha pour assurer la pérennité d’une agriculture périurbaine sur le Plateau.

2°) Des projets de routes élargies ou nouvelles vont compliquer l’accès des engins agricoles
aux terres, alors que les exploitations agricoles se les partagent.
Il faut maintenir une continuité fonctionnelle de tous les espaces agricoles (qu’ils soient reliés aisément entre eux pour permettre aux engins agricoles d’y travailler aisément).

3°) Il existe aujourd’hui des projets d’installation et de reprise d’exploitation agricole
innovants en agriculture bio de proximité et en circuits courts.
Il faut rendre possible ces projets et faciliter leur développement à long terme.

4°) Il est impératif de réintégrer dans le périmètre de protection les deux espaces qui
concentrent aujourd’hui ces enjeux :

L’ensemble des terres agricoles de la Minière situées à l’Est et à l’ouest de la RD 91 sur la commune de Guyancourt.
 Les terres agricoles situées au Nord de la rigole de Corbeville dans le Sud du Plateau sur la commune de Saclay.

5°) Des constructions importantes sont prévues sur le campus Paris-Saclay (tour EDF de 23m, logements étudiants de 50m) ; il est essentiel de préserver la cohérence paysagère du bord sud du Plateau, et de réduire la hauteur des constructions.

6°) L’EPPS a la possibilité de protéger des terres en dehors du périmètre de l’OIN: il est incohérent de laisser en dehors du périmètre protégé des terres situées à l’est du Plateau sur la commune de Palaiseau, destinées en partie à l’urbanisation ou en partie à un espace naturel alors qu’il s’agit de terres cultivées actuellement.

Marche à suivre

Vous pourrez déposer votre commentaire dans le cahier d’enquête publique présent dans l’une des mairies des 14 communes concernées dont la liste suit plus bas, dès le lancement de l’enquête publique.
À défaut, un envoi par courrier est possible, adressé en mairie, avec mention « enquête publique sur la zone de protection naturelle, agricole et forestière du plateau de Saclay ».
Mais vous pourrez aussi trouver des informations complémentaires auprès des mairies des
communes concernées : Buc, Les Loges-en-Josas, Toussus-le-Noble, Jouy-en-Josas,
Bièvres, Igny, Vauhallan, Saclay, Palaiseau, Orsay, Saint-Aubin, Gif/Yvette, Villiers-le- Bacle, Chateaufort, Guyancourt.

Un membre de la commission d’enquête se tiendra a disposition du public a la mairie des
communes concernées par l’enquête publique aux dates et horaires suivants :
• Lundi 12 mars 2012 (14-17h) : Saclay
• Mardi 13 mars (14h-17h) : Les Loges-en-Josas
• Mercredi 14 mars (14h-17h) : Bièvres
• Vendredi 16 mars (15h-18h) : Gif-sur-Yvette
• Samedi 17 mars (9h-12h) : Villiers-le-Bacle
• Lundi 19 mars (14h-17h) : Igny
• Mercredi 21 mars (14h-17h) : Palaiseau
• Jeudi 22 mars (14h-17h) : Saint-Aubin
• Vendredi 23 mars (9h-12h) : Orsay
• Samedi 24 mars (9h-12h) : Vauhallan
• Lundi 26 mars (14h-17h) : Buc
• Mercredi 28 mars (14h-17h) : Chateaufort
• Jeudi 29 mars (17h-20h) : Guyancourt
• Samedi 31 mars (9h-12h) : Jouy-en-Josas
• Mardi 3 avril (14h-17h) : Toussus-le-Noble
• Jeudi 5 avril (17h-20h) : Buc
• Vendredi 6 avril (14h-17h) : Guyancourt
• Mardi 10 avril (16h-19h) : Palaiseau
• Mercredi 11 avril (9h-12h) : Villiers-le-Bacle
• Samedi 14 avril (9h-12h) : Saclay

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.