Plateau de Saclay: Cinq questions à…Pierre Veltz

Les étudiants du Plateau de Saclay, regroupés dans « Saclay Côté Etudiants » ont posé des questions relatives à l’aménagement du Plateau de Saclay à un certain nombre de personnalités. Les réponses de différents candidats aux régionales ont déjà été abordées (Plateau de Saclay et Régionales: cinq questions à…).

Voici, en vidéo en suivant les liens de chaque question, les réponses de Pierre Veltz, délégué ministériel en charge du Plateau de Saclay. On retrouve ici le discours « officiel » sur le sujet, avec une vision des choses parfois différente de ce que l’on a pu entendre ailleurs et retranscrire ici.

Cette initiative est intéressante, car Pierre Veltz donne sa vision et les perspectives de développement du projet (sa notion d' »archipel », avec des « îles » denses et multi-activités.

Les vidéos de réponse sont accessibles en lien sur chaque question posée, sauf pour la dernière, à laquelle il n’y a pas de réponse accessible.

Quelle visions portez-vous sur le projet de cluster scientifique de Saclay ? Quels risques et opportunités y voyez vous pour la région ?

Comment L’O.I.N. s’articule-t-elle avec les décisions locales sur l’aménagement ? Dans quel cadre coopérez-vous avec les collectivités locales ?

Quel pouvoir a l’O.I.N. sur les établissement afin d’assurer la cohérence globale du projet (unité architecturale, mutualisation, respect des normes environnementales, …) ?

Du point de vue environnemental et de l’aménagement, ce projet comporte de nombreuses contradictions. L’innovation environnementale faut pleinement partie du projet (rapprochement des écoles, centres de recherches et entreprises sur les thèmes du développement durable, normes HQE, …) mais le projet va entièrement remodeler l’environnement local, les paysages et l’usage des terres. Comment gérer ces contradictions ?

Quels rôles auront à jouer les nouveaux arrivants, notamment les étudiants, dans la vie locale ? Comment éviter le cloisonnement entre habitants et nouveaux arrivants ?:

Pas de réponse disponible à cette question

Pierre Veltz assure qu’il n’y a aucune contradiction entre ce que prévoit le SDRIF et le projet qu’il porte. Il insiste même sur la nécessaire coopération entre le projet  et les habitants. Il se veut rassurant sur le respect des pouvoirs des collectivités territoriales (mais les communes pourront être incitées  à revoir leur PLU).

Il a également présenté le projet sur le site de l’OIN Paris-Saclay:  Un projet d’intérêt national, Un projet de territoire

Répartition des lieux de vie le long de la ligne de transport en site propre telle que préconisée dans le dossier Campus

Répartition des lieux de vie le long de la ligne de transport en site propre telle que préconisée dans le dossier Campus

Mais, alors que des associations comme « Saclay Côté Etudiants » ont déjà rencontré Pierre Veltz et Valérie Pécresse, ce sont des  sociétés privées, Algoé et LH2 qui sont en charge d’une enquête sur le campus et ses modes de vie : Lancement d’une enquête : quel campus pour demain ?

D’autres réfléchissent aussi à ce que doit être le Campus de Saclay: Séminaire de reflexion sur le Campus

Les 23 directeurs ou président(e)s d’établissement, acteurs du campus de Saclay, ont organisé avec l’aide du cabinet Mac Kinsey un séminaire de réflexion qui s’est tenu le 27 mars 2010 au château du CNRS de Gif-sur-Yvette. L’objet de ce séminaire était : quel campus pour Saclay ?

Mais ne pourrait-il pas y avoir un vrai débat, ouvert aux citoyens et à leurs représentants, faisant appel à des experts de la « société civile », sur l’avenir du Plateau de Saclay ?  Pourquoi cela nous-est-il refusé, alors que même la CNDP (Commission Nationale du Débat Public)  le recommande ?


Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Enseignement Supérieur, Recherche, Transports. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.