Grand Paris, Saclay: une gare à La Minière ? Rendez-vous le 16

Le tracé du projet du « Grand Huit » présente un « fuseau » entre Versailles et Massy, différentes options sont ouvertes.

Lors de la réunion sur le Grand Paris à Versailles, un certain nombre d’intervenants ont soutenu l’implantation d’une gare à La Minière. La Minière est un secteur situé à l’Est de Saint Quentin en Yvelines, un des plus gros centres d’emplois de l’Ile de France. Le Technocentre de Renault est localisé dans cette zone.

Saint-Quentin-en-Yvelines : « oublié ! » ou une gare à La Minière ?

La possibilité d’implantation d’une gare à La Minière mérite de sérieux éclaircissements… Le maire de Saint-Quentin-en-Yvelines, Robert Cadalbert (Voir la vidéo de son intervention), a appelé à ce que le tracé passe plus à l’ouest, de sorte à desservir sa communauté d’agglomération, 1er pôle  d’emplois du secteur. C’est aussi ce qu’appelle de ses vœux le Département, Jean-Marie Têtart s’associant pleinement à la revendication d’une « seconde gare pour Saint-Quentin-en-Yvelines ».

C’était une proposition assez nouvelle, bien que déjà mûrie par ailleurs. Lors de la réunion à Versailles, il y a eu qui-propos entre La Minière et La Martinière (projet sur la partie Sud du Plateau). Pour mieux situer les sujets de discussions, voici une carte extraite du dossier de la Société du Grand Paris «  Caractéristiques principales du réseau de transport« , page 72

Grand Huit: Versailles-Massy (extrait dossier GP). cliquez pour agrandir

Grand Huit: Versailles-Massy (extrait dossier GP). cliquez pour agrandir

L’implantation d’une gare à La Minière serait un argument en faveur du positionnement de la future gare desservant Versailles sur le secteur des Matelots, terrains entre Versailles et Saint Cyr l’Ecole qui seront cédés par l’armée. Le maire de Versailles, le Conseil Général des Yvelines, Valérie Pécresse plaident pour les Matelots. Le maire de Saint Cyr y est opposé, préférant une localisation sur Versailles-Chantiers pour ce projet.

La réunion du Mardi 16 novembre à Saint Quentin en Yvelines devrait donc permettre le débat sur le sujet.

Réunion Publique à Saint Quentin en Yvelines

Réunion Publique à Saint Quentin en Yvelines (TLN)

Les arguments en faveur de la Minière sont étayés dans cet article de « Toutes Les Nouvelles »:

Grand Huit: Gare à la Minière ? (TLN) cliquez sur l'image

Grand Huit: Gare à la Minière ? (TLN) cliquez sur l'image

Références

Verbatim de l’intervention de Robert Cadalbert, Président de la communauté d’agglomérations de Saint-Quentin-en-Yvelines :

Mon interrogation est que dans les principes de ce grand 8, on ne fait pas un transport pour le transport. On fait un transport pour répondre à un besoin. Ce que j’ai compris dans tous les débats, c’est que le besoin était de relier les pôles stratégiques de l’Île-de-France. Le premier pôle d’emplois du secteur est effectivement Saint-Quentin-en-Yvelines, alors que nous essayons de l’éviter d’une certaine façon. La première entreprise de France se trouve effectivement au Technocentre. C’est plus de 100 000 emplois à Saint-Quentin-en-Yvelines. Et effectivement, on a l’impression qu’on a du mal à gérer. D’ailleurs, on ne parle jamais de Saint-Quentin en Yvelines, on parle de la Minière. Cela pose un problème, car on confond après la Minière et La Martinière. Moi, cela me pose un problème de connaissance du territoire, et surtout la connaissance des besoins actuels. Et comme l’a dit le Président de la République, il faut effectivement travailler aussi sur le court terme, à condition que le court terme et le long terme soient cohérents et convergents. Je ne vois pas très bien la convergence aujourd’hui, si effectivement ce transport qui doit relier les pôles stratégiques ne passe pas directement plus à l’ouest, et en particulier sur le nord-ouest du plateau de Saclay. C’est un point qui me paraît important.
Derrière, il y a non seulement les besoins d’aujourd’hui, car les voyageurs sont là, et bien là, mais également le développement de demain, avec en particulier la question de l’emplacement des 70 000 logements que le Président de la République demande de construire tous les ans.

Versailles – réunion générale – 05/10/10

Compte-rendu groupe de travail sur la mobilité (Décembre 2009) (pdf)

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Grand Paris, Transports. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.