Du pour et du contre

L’annonce du déblocage pour le projet du Plateau de Saclay d’un milliard d’Euros (1) sur les 35 milliards du plan de relance suscite différentes réactions.  Ce  reportage de Téléssonne le confirme.

Image de prévisualisation YouTube
Vidéo Téléssonne, droits réservés pour toutes utilisations et exploitations commerciales, wizdeo.com

Pour nous aussi, le projet reste encore très flou, malgré nos efforts pour y voir plus clair. Le projet de loi du « Grand Paris » ne nous rassure guère sur la transparence et la concertation dans les aménagements proposés.

Une question fondamentale:  la solution mise en œuvre dans cette opération est-elle vraiment efficace pour favoriser la recherche et l’innovations dans notre pays ? N’est-on pas dans un syndrome de « remède miracle », sous la forme de « l’effet cafetaria ». A la mode dans les entreprises (mais cela ne les empêche pas de délocaliser la Recherche-Développement), son efficacité reste encore à prouver. Car rassembler géographiquement des personnes, en espérant qu’elles se croisent et que ceci fasse jaillir l’étincelle de la création, n’est-ce pas devenu utopique ? Les nouvelles technologies de l’information et de la communication ne rendent-elles pas cette concentration inutile? Est-ce que l’immersion dans la vie de la cité ne favoriserait pas la création davantage que la constitution d’une « réserve d’indiens » ? Si on limite l’aspect « ghetto de chercheurs » en ouvrant le territoire à d’autres populations, cela signifie encore davantage de béton sur le plateau.

(1): Reste à valider si les sommes indiquées ici  correspondent  à ce que les établissements vont recevoir directement (ou des sommes à investir dans des fonds, dont les établissements  ne toucheraient que les intérêts)

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.