Débats transports et Grand Paris

L’aménagement du Plateau de Saclay pose la question des transports. C’est une raison supplémentaire pour s’intéresser aux débats en cours sur ce thème, pour l’Ile de France.

Trois débats publics en Région Ile de France:

La CNDP lance les débats publics Grand Paris et Arc Express

La Commission nationale du débat public (CNDP) a fixé les règles du débat public des projets du réseau de transport public du Grand Paris proposé par le gouvernement et de celui d’Arc Express porté par la région. Ces deux débats doivent se dérouler en parallèle, du 30 septembre 2010 au 31 janvier 2011. Le débat sur le Grand Paris s’articulera autour de 51 réunions publiques. Pour Arc Express, 21 réunions. Sept réunions seront communes aux deux projets : les deux réunions d’ouverture et de fermeture, deux réunions générales et trois réunions de proximité portant sur le projet Arc Express lui même, sur le projet de prolongement du RER E à l’ouest et sur l’interconnexion sud des lignes à grande vitesse en Ile-de-France. Dans son relevé de décisions concernant le projet du Grand Paris, la CNDP précise qu’elle « souhaite que soient explicitées à l’occasion du débat les prévisions de trafic ainsi que la nature et la répartition des recettes ». Le dossier des deux débats peuvent être consultés sur les sites : www.debatpublic-arcexpress.org. ; www.debatpublicreseau-grandparis.org De son côté, l’autorité environnementale, instance chargée de donner son avis sur les évaluations des impacts des grands projets et programmes sur l’environnement, a préconisé d’approfondir pendant le débat plusieurs questions importantes : – les méthodes de calcul et les hypothèses, notamment démographiques, prises en compte dans la justification du programme (significativement plus élevées que celles de l’INSEE), – les impacts induits du réseau sur l’urbanisation nouvelle, à proximité du réseau ou dans l’ensemble de la région, voire au-delà : les emplois et l’habitat ne peuvent en effet être considérés comme indépendants du réseau alors que l’un des objectifs affichés est de les modifier, – la comparaison avec le projet Arc Express, dans les secteurs au nord-ouest et au sud-est. (extrait de Transport Public)

Grand Paris

Projet Grand Paris: Boucle de transport
Projet Grand Paris: Boucle de transport

Arc Express, un métro automatique de rocade

Arc Express est un projet de métro automatique de «rocade» (autour de Paris), principalement souterrain et situé en proche couronne.

Grâce aux correspondances proposées avec les lignes de transport en commun existantes ou en projet (métros, RER, Transiliens, tramways), Arc Express favorise les liaisons de banlieue à banlieue et améliore la desserte en transports collectifs de tous les Franciliens, qu’ils aient pour origine/destination la petite ou la grande couronne.

Il constitue également un projet d’aménagement du territoire puisqu’il est prévu qu’il desserve les grands pôles économiques et d’habitat existants ou en développement de la petite couronne.

Les arcs Sud et Nord ont été définis comme prioritaires, au regard des besoins de déplacements, de l’offre de transport proposée et des enjeux du territoire qu’ils traversent. Ils seront réalisés en priorité. Leur mise en service peut être envisagée pour l’un des deux arcs à l’horizon 2017.

Arc Express en chiffres :

  • 4 arcs dont 2 prioritaires
  • 60 kms pour la rocade entière
  • 40 stations environ
  • 1 km à 1,5 km de distance entre chaque station
  • 40 km/h de vitesse commerciale
  • Un matériel large, sur roulement fer, en automatisme intégral sans conducteur
  • Temps d’attente entre 2 trains en heure de pointe qui pourra descendre à 1 minute 30
  • 1 million de voyageurs attendus à terme sur l’ensemble de la rocade
  • Tarification : la même que sur les autres lignes du réseau ferroviaire francilien

(Extrait site Arc Express)

Arc Express Correspondances (CNDP)
Arc Express-Correspondances (CNDP)

Eole-RER-E: Le prolongement en débat à Mantes, Poissy et Les Mureaux

Après avoir été saisie par RFF, maître d’ouvrage du projet, et par le STIF, autorité organisatrice des transports en Ile-de-France, la Commission nationale du débat public (CNDP) a considéré le dossier de prolongement du RER E à l’Ouest – de Haussmann-Saint-Lazare à Mantes-la-Jolie, via La Défense – comme suffisamment complet pour être soumis au débat public. Dix débats vont ainsi être organisés entre octobre et décembre 2010 afin de rendre les discussions publiques.

Mise en service en 2020

Un tunnel d’environ 8 km – dont le tracé reste à préciser – sera foré entre Haussmann-Saint-Lazare et La Défense. Sortant du tunnel à Seine Arche sur Nanterre, la voie nouvelle sera raccordée à la ligne actuelle Paris-Saint Lazare/Mantes-la-Jolie actuelle par la ligne J du Transilien.

Cette voie ferrée et les gares qu’elle dessert seront rénovées sur 47 km. D’un coût de 2,2 à 2,8 milliards d’euros, le prolongement du RER E à l’ouest doit être cofinancé par l’État, la Région Île-de-France et les Départements. Les travaux devraient commencer en 2013, pour une mise en service intégrale en 2020.

Prolongement du RER E

Prolongement du RER E

Sites des débats CNDP:

Références (débats)

Entre l’Arc Express et le Grand Huit, à vous de juger

Les Yvelines, tête de pont du Grand Paris vers le Havre

Grand Paris : attention, un débat public peut en cacher un autre (mis à jour le 29/09)

Grand Paris : Michel Mercier veut un seul et unique projet de transport

Michel Mercier : « Le Grand Paris, un projet global »

Grand Paris, un exercice d’équilibriste

Métro Grand Paris: débats et spectacle

Deux métros, deux débats, une porte de sortie? par Sybille Vincendon

Débats des projets de transports : Grand Paris vs Arc Express

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Grand Paris, Transports. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.