Saclay, pierre d’achoppement

Le débat animé par la Commission Nationale de Débat Public se poursuit. Pendant ce temps, la Région et l’Etat se rapprochent, pour définir un projet commun.

Mais les Verts ont fait du Plateau de Saclay un casus-belli. Ils ont dénoncé l’accord entre J.P Huchon et M.Leroy, animé une réunion publique, et se sont déplacés en force lors de la réunion du débat public du 19 janvier.

Jean-Paul Huchon, président (PS) de la région Ile de France, est décidé à valider coûte que coûte un compromis avec le gouvernement sur le réseau de transport du Grand Paris -et cela même si ses alliés d’Europe Ecologie-Les Verts (EELV) maintiennent leur opposition…/…

Dans le document final, le ministère de la ville et la région Ile-de-France prendront acte de leurs divergences de vue sur la traversée du plateau de Saclay. Ce tronçon est considéré comme le « maillon faible » du futur métro automatique du Grand Paris en raison de son coût (4,5 milliards d’euros) et de ses faibles estimations de trafic (6 000 à 8 000 voyageurs/jour).

Voici un résumé de la réunion du 19 janvier à Supelec (merci à Danièle A)  :

  • Demande très forte d’améliorer et de créer des TCSP ou autres sur le Plateau de Saclay pour que l’accès à tous les établissements ou institutions déjà présentes soit facile. (pour s’y rendre et pour aller de l’une à l’autre).  Le faire maintenant, car il y a déjà un gros problème de déplacements. Cela ne peut pas attendre encore plusieurs années, voire des décennies.
  • Avant de commencer des travaux pharaoniques, commencer par régler le problème d’entretien, d’amélioration du matériel roulant  existant et ce qui tourne autour. C’est une demande très forte. C’est primordial !  Le CEA utilise 50 cars tous les jours pour transporter son personnel ce qui équivaut à 1200 véhicules. 100 personnes y viennent travailler en vélo.
  • Installation et développement des circulations douces (vélos)
  • Le thème  trajet   travail/domicile  est revenu souvent.
  • Chercheurs de Paris XI : L’université bénéficie d’un système de transport (RER B), même s’il ne fonctionne pas très bien au moins il a le mérite d’exister. Qu’en sera-t-il sur le Plateau de Saclay ? Amélioration et entretien RER B demandée et souhaitée dans les plus bref délais..
  • Améliorer le transport de banlieue à banlieue (des salariés viennent de loin pour travailler sur le Plateau).

Mais quel sens a ce débat quand les négociations en cours entre l’Etat et la Région remettent en cause le métro automatique à Saclay?

Pourquoi n’y en est-il pas question ?  La commission du débat public avait pourtant demandé que cela puisse être pris en compte:

3 – Projet de réseau de transport public du Grand Paris et projet Arc Express
La CNDP note qu’à mi-débat sur les deux projets Arc Express et Réseau de transport
public du Grand Paris, le souci du public d’un projet commun d’évolution des modes de
transport collectif en Ile de France s’exprime parmi d’autres propositions.
La CNDP prend acte par ailleurs des propositions que le Président de la Région Ile-de-
France a faites le 15 novembre dernier au Premier ministre, dépassant les tracés des arcs
prioritaires Nord et Sud dont la Commission a été saisie par le Syndicat des transports d’Ile-de-
France (STIF), et qui, dans son esprit, « peuvent servir de base à un rapprochement des projets
comme le souhaitait M. Mercier alors en charge de ce dossier ».
La CNDP demande à être informée des convergences susceptibles d’aboutir avant la fin
des débats afin que ces nouveaux éléments soient intégrés dans les débats publics en cours.

Grand Paris : Huchon juge « insuffisantes » les avancées de l’Etat

Accord en vue sur le Grand Paris

Grand Paris: encore un faux départ

Salle comble à Supelec pour le débat public sur le projet « Métro Grand Paris »

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.