EDF déménage sa R&D à Saclay

Le déménagement du principal site de Recherche-Développement d’EDF, de Clamart au Plateau de Saclay, est officiellement annoncé pour 2012.

Les annonces officielles et les satisfécits dans les médias ne répercutent guère la grogne de beaucoup de salariés et des syndicats, qui craignent pour leurs conditions de travail et les contraintes supplémentaires de transport.

EDF transfère son cœur R&D à Paris-Saclay

(Enerzine)

EDF transfert son coeur R&D à Paris-SaclayLe Conseil d’administration d’EDF a décidé d’implanter son plus grand centre de Recherche & Développement sur le site de Paris-Saclay (91), situé au sud-ouest de la Capitale. La construction devrait démarrer en 2012, pour s’achever 2 ans plus tard.Le nouveau centre de Saclay regroupera les équipes de Recherche et Développement d’EDF actuellement situées à Clamart, soit près de 1 000 salariés : « Leurs champs d’expertise (nucléaire, mécanique, génie logiciel, mathématiques et simulation numérique, économie de l’électricité, …) figurent parmi les domaines d’excellence du Campus de Paris-Saclay. Les chercheurs d’EDF bénéficieront ainsi de la dynamique des coopérations avec les différents établissements d’enseignement supérieur et les centres de recherche publics ou privés qui sont, ou seront, présents sur ce site » estime le groupe EDF dans un communiqué.

EDF transfert son coeur R&D à Paris-Saclay

Pour ses installations, EDF a retenu début avril le projet de l’architecte Francis SOLER à la suite d’un concours d’architecture et d’ingénierie lancé en octobre 2009. Composé de bâtiments de forme circulaire sur une emprise d’environ 7 ha, l’ensemble architectural est une vitrine en matière d’éco-efficacité énergétique, grâce notamment à une enveloppe thermiquement très performantes. Par ailleurs, une attention particulière a été portée à la prise en compte du handicap sous ses différentes formes dans la conception architecturale des bâtiments.

Les déménagements annoncés d’établissements d’enseignement supérieur et de recherche sur le Plateau ne font pas consensus pour tous les acteurs concernés, contrairement à ce qui est proclamé par les voix officielles ( lors des débats publics par exemple).

Sarkozy à Saclay, Delanoë ulcéré

Les grandes écoles que l’on appelle  familièrement Agro, Mines et Télécom sont priées de quitter les implantations parisiennes qu’elles occupent pour rejoindre Saclay. De la même manière, Normale à Cachan et Centrale à Châtenay-Malabry sont invitées à faire le même trajet.

«Au delà du choix de faire partir en totalité des écoles majeures qui souhaitent pourtant maintenir une implantation à Paris, la décision de vendre, au nom d’arguments strictement financiers, les bâtiments universitaires concernés par ces transferts, est totalement inacceptable».

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Enseignement Supérieur, Entreprises, Recherche. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à EDF déménage sa R&D à Saclay

  1. Mamouchka dit :

    C’est à se demander si nous n’assistons pas à la création d’un pôle sur le mode de « techno-centres » avec tous les excès qui vont avec…
    Quand sera-t-il avec la réforme de la taxe professionnelle ?
    Les établissements universitaires sont-ils concernés, comme les sièges sociaux d’entreprises ?
    Si oui, le déplacement de tous vers Saclay va bouleverser l’équilibre financier de bien des localités.
    De même, le déménagement va dégager de la place dans Paris, au profit de constructeurs.

    Mamouchka.

Les commentaires sont fermés.